CHIFFRES & TAUX

Régime "micro-foncier" (abattement forfaitaire)


Fiscal Impôt sur le revenu

Le 18/01/2018

 

 Les contribuables dont le revenu foncier est inférieur à un certain montant sont soumis de plein droit à un régime d'imposition simplifié (dit « micro-foncier ») qui aboutit à n'imposer que 70 % des recettes. Ils peuvent toutefois opter pour le régime réel d'imposition des revenus fonciers exposé dans le Mémento Fiscal Francis Lefebvre n° 27250 s.

Le micro-foncier est applicable aux contribuables dont le revenu brut foncier annuel (tel que défini dans le Mémento Fiscal Francis Lefebvre n° 27475), procuré par des immeubles urbains ou ruraux, est inférieur ou égal à 15 000 €.

La limite de 15 000 € est appréciée annuellement - y compris lorsque la location ne couvre pas la totalité de l'année civile - en tenant compte des revenus de l'ensemble du foyer fiscal. Elle s'apprécie le cas échéant en tenant compte du montant des revenus fonciers correspondant aux droits du contribuable dans les bénéfices comptables des sociétés de personnes ou des fonds de placement immobilier (FPI) dont il est membre.

 





A LIRE AUSSI
Bitcoin : régime fiscal et incidences de la levée annoncée de l’anonymat des transactions
FISCAL - Bénéfices professionnels
Le 17/01/2018

Qu’ils soient le fruit d’une activité habituelle ou occasionnelle, les gains issus des transactions en Bitcoins sont soumis à imposition. Si la levée de l’anonymat des transactions est vivement souhaitée, la règle de la traçabilité prévaut d’ores-et-déjà. Maître Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris, nous éclaire sur les conséquences des changements souhaités au niveau européen.