Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier

Le budget logement des Français en 5 chiffres clefs


QUOTI-20190218-BREV-Immobilier.jpg

Les dépenses des Français en matière de logement repartent à la hausse en 2018 et pèsent de plus en plus lourd sur leur budget mensuel, notamment pour les locataires. Découvrez les cinq chiffres clefs du baromètre Sofinscope « Les Français et leur budget logement » réalisé auprès d’un panel de 1064 personnes.

661 € : c’est le budget mensuel moyen des Français pour se loger (hors charges et remboursement d’emprunt), en hausse de 30 € par rapport à 2017. En moyenne, le montant mensuel déboursé par les propriétaires est de 790 € contre 566 € pour les locataires.

24,3 % : c’est le taux d’effort moyen mensuel des Français (part des dépenses du logement dans les revenus du foyer), en hausse d’1,1 point par rapport à 2017. Cette enveloppe est très élevée chez les locataires et les personnes issues des catégories populaires : ils sont respectivement 48 et 44 % à consacrer plus d’un tiers de leur budget aux dépenses de logement. A l’inverse, les seniors de plus de 65 ans sont 67 % à consacrer moins de 5 % au budget logement tous les mois.

60 % : c’est le pourcentage d’interrogés qui considèrent que le budget mensuel consacré au logement a un impact important sur leur capacité d’épargne (27 % à considérer qu’il est très important). Les locataires sont particulièrement concernés, 74 % relatent des difficultés importantes à épargner à cause du budget mensuel consacré au logement (46 % des difficultés très importantes).

65 % : c’est la proportion de personnes interrogées qui déclarent réduire les autres postes de dépenses (alimentation, habillement et loisirs) pour faire face aux dépenses de logement. Les autres options envisagées telles qu’augmenter ses revenus (29 %), déménager (17 %) ou diminuer sa surface habitable (10 %) sont moins évoquées par le panel.

3 % : c’est la part des personnes interrogées qui louent leur logement sur la plateforme Airbnb pour pallier aux difficultés de paiement de leur loyer ou de remboursement d’emprunt. A noter que les personnes qui déclarent avoir des difficultés financières sont plus nombreuses à mettre leur logement en location (6 %) que celles qui n’en n’éprouvent pas (1 %).

Cliquez ici pour voir l’infographie

Angeline DOUDOUX

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne