Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Particuliers/ Famille

Vers la levée de l’anonymat des donneurs de gamètes ?

Depuis 1994 l'anonymat des donneurs tient lieu de principe. Sera-t-il levé lors de la révision de la loi bioéthique ? Le point avec Audrey Kermalvezen, juriste en bioéthique.


QUOTI-20180920-UNE-Famille.jpg

En juin dernier, les États généraux de la bioéthique 2018 ont rendu leurs rapport. Toutes les problématiques soulevées dans le cadre de la révision prochaine de la loi bioéthique sont loin d’être tranchées. Parmi elles, la question de la levée ou non de l’anonymat des donneurs de gamètes. Dans cette vidéo de 3 minutes, le point avec Audrey Kermalvezen - juriste en bioéthique, auteur du livre « Mes origines – une affaires d’Etat » (éd. Max Milo, 2014) - qui a saisi la CEDH d’une requête contre la France afin de disposer d’informations sur son géniteur, donneur de gamètes.

Audrey interviendra vendredi 21 septembre 2018 au cours du colloque « Droit à établir sa filiation et droit à connaître ses origines », coorganisé par l’Institut de formation en droit de l’homme du barreau de Paris (IDHBP) et l’Institut des droits de l’homme des avocats européens (IDHAE).

Droit à établir sa filiation et droit à connaître ses origines

Vendredi 21 septembre 2018, 15h

Maison du barreau de Paris Salle Gastion Monnerville

2, rue Harlay 75001 Paris

Renseignements : contact@edhbp.org

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne