icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Affaires/ Internet

Le numérique, un nouveau défi gouvernemental

Le Gouvernement invite les entreprises, via des appels à projets, à relever les grands défis du numérique et se veut lui-même innovant sur ce sujet. A partir du 26 septembre 2015, son projet de loi pour une République numérique sera en consultation publique sur Internet.

Communiqué de presse du Ministère de l'Economie, de l'industrie et du numérique n° 824, 14-9-2015


Investissements d’avenir : un premier appel à projets est lancé jusqu’au 17 novembre

Pour répondre aux grands défis du numérique, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l'industrie et du numérique, Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique et Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, lancent des appels à projets autour de trois thèmes : la numérisation croissante du monde physique, la nouvelle économie de la donnée et la sécurisation des futurs dispositifs numériques.

L’objectif du Gouvernement est d’identifier et de soutenir des projets répondant aux défis de demain avec des retombées industrielles à court-moyen terme. Ces appels à projets, lancés à un rythme de deux par an, s’adressent à des consortiums de plusieurs partenaires dont le projet type s'inscrit sur une durée de 24 à 36 mois, pour un investissement total de l’ordre de 5 à 10 millions d’euros.

Pour la première édition, la date limite de dépôt des pré-propositions est fixée le 17 novembre 2015 à 12h00 (les propositions complètes seront évaluées dans un second temps).

Une consultation en ligne dès le 26 septembre

Pour la première fois, un texte législatif gouvernemental est soumis à une discussion publique ouverte et interactive en ligne, avant son envoi au Conseil d’Etat et son adoption en Conseil des ministres. La consultation, d’une durée de trois semaines, permettra à chacun de contribuer au texte législatif pour l’enrichir et le perfectionner. Les participants pourront émettre un avis sur les différents articles et faire des propositions de modifications, qui seront elles-mêmes soumises à l’avis des internautes.

Les modalités pratiques de cette consultation sont disponibles sur le portail de l’Economie et des Finances.

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne