icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier

Les prix de l’immobilier résidentiel neuf en perte de vitesse


QUOTI20190516BREVImmobilier_flca46f02db24f0aae0c9b31a8721735ec.jpg

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, le volume de la demande en immobilier neuf diminue de manière significative. En effet, entre janvier et mars 2019, le nombre de permis de construire délivrés (100 600) a chuté de 8,9 % par rapport à l’année précédente. Les mises en chantier (90 300) sont également en baisse de 7,8 %. A noter cependant que ces baisses sont moins importantes qu’entre décembre 2018 et février 2019 qui ont été respectivement de 12,5 % et 11 %.

Cette baisse de la demande en immobilier neuf a pour conséquence de ralentir la hausse des prix. Depuis janvier 2019, cette hausse se limite à 1,9 % alors qu’elle représentait 3 % à la même période en 2018. La baisse atteint même -1,5 % au cours des trois derniers mois pour atteindre un prix moyen de 4 361 €/m2 (2 450 €/m2 pour une maison et 5 113 €/m2 pour un appartement). L’importance de cette chute diffère selon le type de logement. Pour les maisons neuves, la progression des prix de vente ralentit de 3,8 points par rapport à mars 2018 et de 2,8 points par rapport au premier trimestre 2019. Pour les appartements neufs, les prix reculent moins rapidement que pour les maisons (-1,2 % au premier trimestre 2019) mais continuent de baisser. La suppression du dispositif « APL accession » ainsi que le recentrage du prêt à taux zéro (PTZ) pourraient en partie expliquer ce ralentissement du marché du neuf.

Angeline DOUDOUX



© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne