Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Comptable/ Profession comptable

Trophées Marcom Student : un apprentissage par la pratique du marketing et de la communication pour les étudiants en expertise comptable

Le 13 décembre 2018, ce sont plus de 200 professionnels de l’expertise comptable et de la communication qui ont assisté à la remise des prix des Trophées Marcom Student qui récompensent les projets marketing innovants des élèves de l’ENOES. Rencontre avec Thierry Carlier, directeur de l’Ecole.


QUOTI-20190110-itw-trophee.jpg

La Quotidienne - Quel lien uni l’Ecole de l’expertise comptable et de l’audit (ENOES) aux Trophées Marketing et communication (Marcom) ?

Thierry Carlier: Les Trophées Marcom ont été créés par Didier Plane du cabinet Avensi Consulting. Ces Trophées permettent aux cabinets d’expertise comptable les plus dynamiques de présenter, sous la forme d’un challenge, leurs réalisations les plus innovantes dans les domaines du marketing et de la communication. Le 13 décembre 2018, nous avons fêté les 10 ans de cette très belle initiative, dans les salons de la tour Eiffel.

Depuis 2 ans, sous l’impulsion de Didier Plane et de Cyril Degrilart, l’ENOES a rejoint cet évènement majeur de la profession en le déclinant aux élèves de Master, ce qui a donné naissance aux Trophées Marcom Student.

Sur la base du volontariat, les élèves de l’ENOES découvrent d’une façon vivante et professionnelle l’univers du marketing et de la communication dans les métiers de l’expertise comptable. Les apports sont à la fois méthodologiques, les élèves devant mener une enquête auprès des cabinets, et comportementaux, cela leur permettant d’acquérir des compétences moins techniques et plus axées sur le marketing et la communication.

A la fin de leur prestation, certains étudiants sont récompensés par l’attribution d’un Trophée Marcom et par la remise d’une attestation de participation, valorisant ainsi leur CV et facilitant leur future recherche d’emploi.

La Quotidienne - Parmi les nombreux enjeux qui pèsent sur l’expert-comptable d’aujourd’hui, l’enjeu marketing prend une dimension de plus en plus importante. Ce concours s’inscrit-il dans le cadre d’un cours dédié au marketing dans le cursus du diplôme supérieur de comptabilité et gestion (DSCG) ?

T. C. : Le cursus des diplômes d’Etat de l’expertise comptable est essentiellement un cursus technique avec les 2 piliers fondamentaux : le maniement des chiffres et l’application des règles de droit.

Des matières incontournables comme l’économie, le management et la communication professionnelle occupent, bien entendu, une grande place dans ce cursus. Il ne peut pas y avoir de bon professionnel sans compréhension du contexte économique et managérial du cabinet ou de l’entreprise. C’est dans ces modules de cours que sont abordés les thèmes du marketing et de la communication institutionnelle. Mais ils sont abordés dans un esprit académique et dans une logique de réussite aux examens d’Etat, et non dans une logique d’acquisition de compétences.

C’est pourquoi les Trophées Marcom Student complètent utilement l’approche académique par une approche professionnelle et dynamique. L’idée est de donner envie à nos élèves de porter un intérêt croissant pour l’univers du marketing adapté à la profession comptable.

La Quotidienne - Ces Trophées sont-ils l’occasion d’introduire dans le programme de formation la dimension pratique de la stratégie marketing devenue indispensable à l’essor de tout cabinet ?

T. C. :C’est exactement l’un des buts recherchés.

La Quotidienne - Pensez-vous que les programmes vont évoluer et introduire, à terme, un cours spécifiquement dédié au marketing et à la communication ?

T. C. :Pas dans l’immédiat mais à moyen terme, j’en suis convaincu, surtout en BAC + 5. Toutes les instances professionnelles ont pris conscience de ce besoin et feront de leur mieux, dans un proche avenir, pour que ces domaines soient plus prégnants dans les cursus de formation.

La Quotidienne - Cette année le thème retenu était « L’expérience client au sein des cabinets » : qui le détermine et en fonctions de quels critères ? Est-ce qu’il répond à une tendance, aux attentes des professionnels ?

T. C. : Absolument, le thème retenu répond à de fortes attentes des professionnels. Proposé par Didier Plane à ses partenaires (dont l’ENOES), il est validé par toutes les parties prenantes à la réussite de cet évènement.

Les critères sont reliés aux enjeux de transformation de la profession : ouverture des marchés, dérèglementation de certains aspects de la profession d’expert-comptable, concurrence, transformation digitale, intelligence artificielle, pénurie de compétences, insuffisance d’attractivité des métiers de la comptabilité auprès des jeunes.

La Quotidienne - Emilie Hadamar et Addelkarim Ghebenteni ont reçu le « Trophée Or » ; Shayane Goulamhoussen et Ismail Mulla, le « Trophée Argent ». Quel est le fruit des recherches effectuées par ces deux équipes gagnantes ? Qu’est-ce qui les a distinguées ?

T. C. : Plusieurs équipes ont concouru. Chacune a remis un exposé écrit puis a soutenu oralement son projet devant un jury.

Ces deux équipes ont été primées à la suite des délibérations du jury, qui s’est réuni début décembre dans les locaux de l’ENOES. Composé d’une douzaine de professionnels, ce jury est constitué de partenaires des Trophées Marcom et de l’ENOES issus des secteurs de l’édition et de l’information, du recrutement, de l’expertise comptable et des instances professionnelles.

Pour être primée, une équipe doit proposer une innovation marketing utile à la profession. Pour répondre à la problématique soulevée cette année, qui était de savoir comment optimiser l’expérience client, les deux équipes gagnantes ont remis un « plan comptable revisité » sous l’angle de l’expérience client et une synthèse dynamique et numérique accessible via un QR Code. Les autres équipes ont également proposé des outils de qualité : une vidéo dynamique sur la mise en place concrète de l’expérience client et une application digitale permettant de tester son niveau d’expérience client en cabinet.

Propos recueillis par Audrey TABUTEAU

Thierry Carlier, directeur de l’Ecole de l’expertise comptable et de l’audit (ENOES)



© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne