icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Particuliers

Commercialisation des produits d'épargne : les conseillers sont toujours aussi peu prolixes sur les frais

AMF, 2-9-2019


QUOTI20190905breve2_fld8e40b22d22b479fae61890f5c9cde67.jpg

Entre décembre 2018 et février 2019, l'Autorité des marchés financiers a procédé à une nouvelle vague de visites mystères dans 11 banques de réseau pour apprécier les conditions de commercialisation des produits financiers un an après l'entrée en application de la directive européenne MIF 2 qui a renforcé la protection des investisseurs particuliers. L'AMF constate que le questionnement des conseillers leur permettant de mieux connaître le client et d'appréhender au mieux ses besoins s'est globalement amélioré. Cependant, l’évaluation de l’expérience et des connaissances en matière financière reste insuffisante. Le nombre de propositions commerciales continue d'augmenter (4 produits proposés en moyenne, contre 3 en 2015). L'assurance-vie reste incontournable, mais l'AMF observe une meilleure promotion du PEA et une montée en puissance de la "pierre papier" (SCPI et OPCI).

Un point noir subsiste : la présentation des frais. "C’est un sujet préoccupant, l’information donnée oralement reste toujours insuffisante sur les frais, ce qui est préjudiciable pour les épargnants", affirme l'AMF.

Patrick DESPIERRES

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne