Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Comptable/ Expertise comptable

Conférence : Et si la parité était la clef de votre réussite ?

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, l’Association Femmes-experts-comptables et l’Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France organisent une conférence autour du thème de la parité au sein des entreprises françaises. Rendez-vous le 9 mars prochain à l’Assemblée Nationale.


QUOTI20200225femmesECconference_fl47bd57d0a44982bed59002ca38638277.jpg

Sandrine Cohen Solal, présidente de la commission Femmes de l’Ordre des experts-comptables Paris IDF, et Françoise Savés, présidente de l’Association Femmes experts-comptables, vous convient à une table ronde pour échanger sur l’intérêt de la parité au sein des entreprises françaises, et notamment dans les organes de gouvernance. Parmi les questions abordées : Pourquoi la parité a-t-elle encore besoin d’être défendue ? La loi doit-elle aller plus loin ? Où en sont les entreprises Françaises ?

De nombreux spécialistes du sujet viendront débattre autour de ces questions :

- Marie-Jo Zimmermann, femme politique française et co-auteur de la loi sur les quotas dans les CA ;

- Patrick Bertrand, président du Comité de Gouvernance des entreprises, MEDEF, chief operating officer, Holnest ;

- Lucille Desjonqueres, présidente de Women’s Forum France et chasseuse de tête ;

- Dominique Druon, présidente fondatrice du cabinet Aliath, cabinet de conseil, formation en gouvernance et recrutement d’administratrices ;

- Bénédicte Palisse, directrice générale Europe Asie du Groupe Adduxi, ETI industrielle ;

- Stéphane Saba, vice-président DRH d’Ecolab, fondateur de la start-up RH Lemon Conseil. 

Plusieurs personnalités des métiers de la comptabilité prendront également part au débat :  

- Laurent BENOUDIZ, président de l'OEC Paris IDF ;

- Charles-René TANDE, président du CSOEC ;

- Mohamed LAQHILA, député, expert-comptable, ancien président du CROEC Paca ;

- Jean BOUQUOT, président de la CNCC.

Informations pratiques :

Lundi 9 mars 2020 de 9h00 à 11h30

Assemblée Nationale, 126 rue de l’Université, 75007 Paris

Programme et inscription



Pour en savoir plus sur ce sujet : retrouvez ci-dessous l'interview de Françoise Savés, présidente de l'Association Femmes Experts-comptables

La Quotidienne : Quel est l’objectif de cette conférence ?

Françoise Savés : L’Association Femmes experts-comptables promeut la parité comme levier de performance au plus haut niveau de la direction des organisations. De nombreuses études ont démontré ce lien. Convaincue de l’opportunité que cela représente pour les femmes, notre Association sensibilise et forme les consœurs expert.es-comptables à aspirer à un rôle plus stratégique et déterminant au sein de l’entreprise en osant ainsi sortir de leur zone de confort professionnel.

Nous sensibiliserons les expert.es-comptables sur cette position stratégique qui constitue pour elles une chance à saisir. Être capable de dépasser la dimension opérationnelle de leur expertise en se formant pour endosser une nouvelle posture et capitaliser sur la confiance obtenue auprès des dirigeants pour les accompagner sur ces leviers de développement.

La Quotidienne : Quels seront les thèmes abordés et par qui ?

Françoise Savés : Nous ferons le point avec Marie-Jo ZIMMERMANN, co-rapportrice de la loi du 27 janvier 2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration, qui a introduit une obligation de quota, des avancées et des limites  que présente cette loi, des sanctions qu’elle prévoit.

Le quota de 40 % est devenu obligatoire au 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises (au moins 500 salariés permanents et CA ou total de bilan d’au moins 50 millions d’euros). Depuis le 1er janvier 2020, le seuil de 500 salariés est abaissé à 250.

Faut-il aller plus loin ? Les PME, moins exposées sur le plan médiatique, sont-elles suffisamment informées ? Quel rôle doit jouer la profession comptable ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre.

Avec Patrick BERTRAND, nous analyserons ce que propose le nouveau Code de gouvernement d’entreprise Afep-Medef qui a fait des recommandations aux entreprises pour faire progresser la féminisation dans les instances dirigeantes. Nous aborderons aussi le point de savoir si le Medef est opposé aux quotas dans les Comex/Codir et ce qu’envisage le gouvernement.

Avec des dirigeant(e)s d’entreprise, nos témoins, nous étudierons les difficultés que peuvent rencontrer les femmes pour accéder à des fonctions de direction et les mesures qu’elles.ils ont prises pour y parvenir. Nous entendrons des témoignages concrets qui montrent que le chemin est encore long malgré une prise de conscience certaine.

Avec des spécialistes coachs, formatrices.eurs, nous parlerons des fondamentaux de la gouvernance d’entreprise, de ses enjeux, des positions stratégiques que les directions doivent intégrer pour évoluer et sortir des seuls indicateurs financiers de performance en réponse aux attentes et mutations sociétales.

Pour rappel : Lors du G7 à Biarritz, la France s’est engagée à proposer en 2020 une loi visant à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’économie. Le 3 décembre, Marlène Schiappa et Bruno Le Maire ont lancé une consultation pour construire avec les citoyens le projet de loi pour l’égalité femmes-hommes dans l’économie.

Le 17 décembre, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE), missionné par Marlène Schiappa  sur la possibilité de relever ou d’étendre les quotas dans les instances de direction et de gouvernance, a présenté 23 recommandations fondées sur un constat sans appel : l’accès des femmes aux responsabilités ne se fait pas au fil du temps par autorégulation des acteurs mais ne peut advenir qu’imposé par des quotas assortis de sanctions.

L’Association Femmes experts-comptables a été auditionnée par le HCE. Nous avons fait des propositions qui ont été reprises dans le rapport.

Propos recueillis par Angeline DOUDOUX

Françoise SAVES, présidente de l’Association Femmes experts-comptables

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne