Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Fiscal/ Bénéfices Industriels et Commerciaux

La dette envers une EURL ne s'éteint pas du seul fait de la liquidation de cette dernière

Les dettes inscrites au bilan de l'exercice d'une société envers une EURL ne peuvent être regardées comme un passif injustifié du seul fait de la liquidation anticipée et de la radiation au RCS de cette dernière au cours de l'exercice.

CE 1-4-2022 n° 445634


Par Marie-Pia MINATO
quoti-20220427-fiscal.jpg

©Gettyimages

Ne peuvent être regardées comme éteintes et, par suite, comme un passif injustifié les dettes inscrites au bilan de l’exercice d’une société envers une EURL au seul motif de la liquidation anticipée et de la radiation du RCS de cette dernière, prononcées au cours de l’exercice.

Le Conseil d’État juge en effet qu’il résulte des articles 1844-5 du Code civil et L 237-2 du Code de commerce que l'ancien associé unique, personne physique, d'une société unipersonnelle dissoute et dont la liquidation a été clôturée peut se prévaloir d'un droit propre et personnel sur la créance dont il est devenu titulaire à la suite de la société.

Dès lors, il sanctionne pour erreur de droit l’arrêt de la cour selon lequel, d’une part, il ne résulte d'aucune disposition législative que la dissolution d'une société emporte de plein droit transfert de ses créances dans le patrimoine de ses associés, personnes physiques et, d’autre part, la société n’établit la réalité du transfert de créances ni par les formalités prescrites par l'article 1690 du Code civil ni par tout autre élément probant (CAA Lyon 25-8-2020 n° 18LY04455).

A noter :

Selon la Haute Juridiction, la circonstance que l’ancien associé n'ait pas cherché à recouvrer ces créances, dont l’absence de prescription n’est pas contestée, n'est pas de nature à en faire présumer l'abandon. La solution résulte de sa jurisprudence selon laquelle l'absence de toute action en recouvrement de la part du créancier ne suffit pas à faire présumer l'abandon de la créance (CE 8-7-1985 n° 31755).

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne

Aller plus loin


Mémento Fiscal 2022
fiscal - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Fiscal 2022

Toute la réglementation fiscale applicable pour 2022
189,00 € TTC
Navis Fiscal
fiscal - Solutions numériques

Navis Fiscal

Un fonds documentaire juridique dédié à la fiscalité et mis à jour en continu
2 685,60 € HT