Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier/ Bail de droit commun

Le locataire d'une indivision ne peut plus demander la nullité du bail après avoir payé le loyer

Même si le bail conclu au nom d’une indivision est nul de nullité absolue, faute pour celle-ci de posséder la personnalité juridique, aucune exception de nullité ne peut être invoquée par le locataire qui a exécuté le contrat en payant les loyers aux propriétaires indivis.

Cass. 3e civ. 16-3-2017 n°16-13.063 FS-PB


QUOTI-20170406-UNE-immo.jpg

Des propriétaires indivis délivrent un congé pour vendre à leur locataire puis l’assignent en validité du congé. Le locataire soulève l’inexistence ou la nullité du bail, et par là même celle du congé, pour absence de personnalité juridique de l’indivision avec laquelle ce bail avait été conclu.

Le pourvoi est rejeté. Si le bail conclu par une indivision dépourvue de personnalité juridique est nul de nullité absolue, l’exception de nullité ne peut prospérer que pour faire échec à la demande d’exécution d’un acte juridique qui n’a pas encore été exécuté sans qu’il y ait lieu de distinguer entre nullité relative et nullité absolue. Le bail conclu au nom de l’indivision ayant été exécuté, le locataire, qui avait réglé les loyers entre les mains des propriétaires indivis, ne pouvait plus se prévaloir, par voie d’exception, de la nullité du bail.

La cour d’appel de Paris rejette donc sa demande.

A noter : on sait qu’un bail conclu (ou un congé délivré) par une indivision dépourvue de la personnalité juridique est nul de nullité absolue (Cass. 3e civ. 25-4-2001 n° 99-14.368 : RJDA 7/01 n° 757). Si l'exception de nullité est perpétuelle, c'est à la condition qu'elle soit invoquée pour faire échec à la demande d'exécution d'un acte juridique qui n'a pas encore été exécuté (jurisprudence constante, notamment Cass. com. 8-4-2014 n° 13-18.120 : RJDA 7/14 n° 648) ou qui n'a pas déjà reçu un commencement d'exécution par celui qui invoque la nullité (Cass. com. 13-5-2014 n° 12-28.013 : RJDA 10/14 n° 744). Ainsi, l'exception de nullité d’un contrat de bail ne peut plus être invoquée si le locataire a payé ses loyers aux propriétaires indivis. A notre connaissance, cette précision est inédite.

Anne ICART

Pour en savoir plus sur le bail conclu par une indivision : voir Mémento Gestion immobilière n° 50220

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne

Aller plus loin


Mémento Baux commerciaux 2021/2022
immobilier - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Baux commerciaux 2021/2022

Sécurisez vos baux et gagnez en sérénité
195,00 € TTC
Mémento Gestion immobilière 2022
immobilier - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Gestion immobilière 2022

Tout pour gérer efficacement un patrimoine immobilier
159,00 € TTC