Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier

Le marché immobilier résidentiel ancien en 5 chiffres-clefs


QUOTI20191120marcheimmobilier_fld7710e1cc7932845e9b7d14b2a9a04b5.jpg

1 031 000 : c'est le volume total des ventes atteint en août 2019 en France métropolitaine, en augmentation de + 8,6 % sur un an. La barre du million de ventes annuelles franchie dès cet été laisse présager une année 2019 de tous les records. Cette hausse constante du marché depuis 2016 s'explique notamment par les taux d'intérêt bas qui encourage les potentiels acheteurs à franchir le pas.



1,18 % : c'est le taux d'intérêt moyen actuel des prêts immobiliers. Concomitamment à la baisse des taux, la durée moyenne de l'emprunt augmente pour atteindre 229 mois au troisième trimestre 2019. C'est 12 mois de plus que la durée enregistrée au troisième trimestre 2017.

10 980 : c'est le nombre de biens vendus à Paris au troisième trimestre 2019. Si ce chiffre est en progression de 5 % par rapport à l'année précédente, les volumes restent faibles au regard de l'activité enregistrée autour des années 2000 (35 000 ventes annuelles en moyenne entre 1999 et 2007). Dans le contexte actuel, les acquéreurs souhaitent se loger de façon pérenne et investir sur le long terme. Ce qui explique en partie la pénurie d'offres présentes dans la capitale.

4503 €/m2 : c'est le prix moyen au m2 pour l'achat d'un appartement à Bordeaux. Après des années de flambée des prix, l'immobilier bordelais se stabilise en 2019 avec une légère augmentation de + 0,5 % par rapport à l'année précédente. A noter que la plupart des grandes villes françaises connaissent une augmentation des prix au m2 exceptée Nice (-2,1%).

Zoom sur 10 grandes villes françaises en novembre 2019

 

Prix moyen dans l’ancien au m2

Evolution du prix moyen au m2

 

Appartement

Maison

1 an

Paris

10 300 €

10 841 €

8,0 %

Lyon

4531 €

4736 €

11,3 %

Bordeaux

4503 €

4560 €

0,5 %

Nice

4101 €

4715 €

-2,1 %

Nantes

3246 €

3608 €

9,6 %

Toulouse

3130 €

3355 €

6,1 %

Strasbourg

2924 €

2718 €

4,4 %

Montpellier

2916 €

3276 €

1,7 %

Lille

2869 €

2478 €

4,6 %

Marseille

2576 €

3556 €

4,1 %

2,8 % : c'est l'augmentation moyenne des prix constatée en régions entre le deuxième trimestre 2018 et le deuxième trimestre 2019. Cette augmentation concerne davantage les appartements (+ 3,7%) que les maisons (+ 2,5%). Ces hausses sont notamment liées à un écart important entre le nombre d'acheteurs et de vendeurs. Par exemple, il y aurait 20 à 25 % d'acheteurs de plus que de vendeurs à Rennes, Lyon, Montpellier et Nantes, 30 % de plus à Strasbourg et 40 % de plus à Lille.

Angeline DOUDOUX

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne