Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier/ Location

Marché locatif de bureaux en Île-de-France : solide malgré la baisse

Knight Frank


QUOTI20190522brevemarchebureaux_flee18350ffa9098bcbda416cac780a066.jpg

Le marché locatif de bureaux en Île-de-France est en baisse au premier trimestre 2019. Le nombre de mètres carrés loués ou vendus est de 571 500 m2, soit une baisse de 23 % sur un an (mais en hausse de 8 % par rapport à la moyenne décennale). Cette diminution est principalement liée à la raréfaction de l’offre disponible et aux sommets atteints à la même période en 2018.

Les grandes transactions ont été moins nombreuses en 2019 et donc moins décisives sur le marché de bureaux qu’en 2018. Le volume de ces grandes transactions de plus de 5000 m2 a diminué de 50 % au premier trimestre 2019 mais la demande reste solide sur les surfaces de moins de 5000 m2. En effet, les volumes placés sur les surfaces inférieures à 1000 m2 sont en hausse de 7 % et la diminution pour les surfaces comprises entre 1000 et 5000 m2 est contenue à 9 %. 

Si cette baisse de la demande placée s’étend à toute l’Île-de-France, certains secteurs géographiques tirent leur épingle du jeu. C’est le cas de la première couronne qui reste dynamique en offrant des solutions à ceux qui recherchent des surfaces disponibles, proches de la capitale et à moindre coût. C’est notamment le cas de la Boucle Sud de l’Ouest parisien qui enregistre une hausse de 90 % du volume placée au premier trimestre 2019 grâce à deux transactions supérieures à 10 000 m2. Dans Paris Centre Ouest, la baisse a été compensée par le développement du coworking qui représente une prise à bail de 30 600 m2 au premier trimestre.



Cliquez ici pour voir le tableau

Signe que l’activité devrait se stabiliser ces prochains mois, voire s’accélérer, l’intérêt des investisseurs étrangers pour le marché francilien. Le montant des sommes engagées depuis le début de l’année 2019 est de 940 millions d’euros, en légère baisse de 13 % sur un an. Les investissements étrangers représentent 42 %  de l’ensemble des montants investis en bureaux en Île-de-France, en hausse d’un point par rapport à la même période l’an passé. Si les Allemands arrivent en tête (44 %), d’autres nationalités telles que les Coréens sont également positionnées sur de grandes opérations à venir en 2019. Ces investisseurs cherchent à diversifier leur patrimoine et à investir dans des destinations sécurisées telles que la France.

Angeline DOUDOUX

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne