Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Social/ Exécution du contrat de travail

Marché du travail : le recours aux contrats courts se maintient tout en restant minoritaire


QUOTI-20190208-BREV-Social.jpg

Les contrats courts (moins de trois mois) représentent 75 % des embauches (hors intérim) réalisées sur une année, mais leur part dans l’emploi reste minoritaire.

Après une hausse entre le début des années 1980 et le milieu des années 2000 (de 1 % en 1982 à 4,4 % en 2007), la part des personnes en contrat court dans l’emploi total représente 4,5 % en France en 2017, soit 1,2 million de salariés âgés de 15 ans ou plus. Toutes les classes d’âge sont en effet impactées, même si le recours à ces contrats est plus fréquent chez les jeunes. Ainsi, en 2017, 15,2 % des moins de 25 ans occupant un emploi sont en contrat court, 4,2 % pour les 25-49 ans et 2,4 % pour les 50 ans et plus.

57 % des salariés en contrat court sont en CDD (hors apprentissage, contrat aidé, stage), 43 % sont en mission d’intérim. La moitié d’entre eux est liée par des contrats d’une durée inférieure à un mois et 29 % sont à temps partiel (contre 19 % pour l’ensemble des personnes occupant un emploi).

La catégorie socioprofessionnelle la plus concernée est celle des ouvriers (10,6 %), celles des employés (5,5%) et des cadres (1,5 %) étant plus faibles.

Soulignons que si 15 % des personnes en contrat court se retrouvent au chômage et 10 % deviennent inactifs (une partie des jeunes reprenant ou poursuivant leurs études) trois mois après la fin de leur contrat, les réembauches et les renouvellements de contrat chez le même employeur sont fréquents (60 % travaillent dans la même entreprise trois mois plus tard).

Source :INSEE.

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne