Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Affaires/ Sociétés

Les PME et ETI tardent à opérer leur transformation digitale


QUOTI-20180326-BREV-affaires.jpg

Alors que le digital bouleverse les « business models » traditionnels des entreprises (prix sous tension, passage du produit à l’usage, monde en réseau, etc.), une enquête réalisée par Bpifrance Le lab auprès de 1800 dirigeants de PME et ETI révèle que 87 % des interrogés considère que la transformation digitale de leur entreprise ne fait pas partie des priorités stratégiques. Ils sont près de la moitié à considérer que la révolution digitale n’aura pas d’impact sur leur activité d’ici 5 ans et 20 % que l’heure de cette révolution n’est pas encore venue.

Cette enquête établit que la transformation digitale est un sujet complexe à appréhender pour les dirigeants car elle ne s’arrête pas à une mise à niveau technologique des outils et des process mais constitue une dynamique articulée autour de 3 actions pour créer de la valeur différemment : remettre son client au cœur de l’entreprise, rendre son organisation agile en impliquant les salariés et s’appuyer sur des partenariats. Parmi les freins évoqués pour mettre en œuvre cette transformation : la complexité du sujet (34 %), le manque de compétence en interne (32 %), le manque de moyens financiers (28 %) et les résistances au changement (28 %).

Le facteur humain est la clef de la réussite du projet, le dirigeant de PME et ETI jouant un rôle central dans ce processus de transformation en associant très tôt collaborateurs et managers. Or, parmi les dirigeants ayant déjà initié cette transformation, 25 % seulement déclare avoir associé leurs équipes au projet, 12 % avoir mis en place des formations dédiées et 10 % avoir procédé à des recrutements spécifiques.

Angeline DOUDOUX

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne