Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier

Prix de l’immobilier : vers un essoufflement du marché ?


QUOTI-20190403-breve-immobilier.jpg

Selon le dernier baromètre des prix de l’immobilier publié par MeilleursAgents, le marché est toujours dynamique malgré un coup de frein dans plusieurs métropoles. Découvrez en 5 chiffres clefs les tendances du marché au 1er avril 2019.

9536 € : c’est le prix moyen au m2 franchit à Paris. En hausse depuis le début de l’année, les prix ont connu une forte accélération au mois de mars avec + 0,8 %. Les prix s’étalent de 8 117 €/m2 dans le 19e arrondissement à 13 845 €/m2 dans le 6e. Les petites surfaces ont augmenté de 1,1 % depuis le début de l’année et les trois pièces de 1,4 %.

2538 € : c’est le prix moyen au m2 en France ; c’est quatre fois moins cher qu’à Paris. Plusieurs métropoles tirent leur épingle du jeu depuis le début de l’année : Nantes (+ 3,6 %), Lyon (+ 2,8 %), Lille et Rennes (+ 1,3 %). D’autres montrent des signes d’essoufflement avec une diminution des prix en mars : Marseille (- 0,1 %), Nice, Montpellier et Bordeaux (- 0,3 %).

+ 4 % : c’est le ratio entre nombres d’acheteurs et nombre de vendeurs à Bordeaux. Ce chiffre est également en diminution à Marseille (7 %) et à Nice (5 %). Des chiffres qui pourraient laisser présager un tassement des prix dans ces métropoles. A contrario, ce ratio atteint 30 % à Toulouse, 29 % à Lyon et 36 % à Nantes.

1, 35 % : c’est le taux de crédit moyen établit sur 15 ans. Il est de 1,55 % sur 20 ans et de 1,75 % sur 25 ans. Toujours en recul, ces taux atteignent leur niveau plancher d’il y a deux ans.

245 mois : c’est la durée moyenne des prêts immobiliers. Ce montant, jamais atteint par les emprunteurs, pourrait également être un indicateur de la baisse du marché car il montre qu’ils sont au maximum de leur capacité d’emprunt.

Angeline DOUDOUX

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne