Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Affaires/ Divers

La création d’entreprise séduit de plus en plus


QUOTI-20180201-BREV-affaires.jpg

Selon l’INSEE la création d’entreprise a connu l'an passé son plus haut niveau depuis 2010 : 591 000 entreprises ont été créées (hors secteur agricole), soit 37 000 de plus qu’en 2016. Seules 4 % d'entre elles employaient au moins un salarié au moment de la création.

Toutes les régions sont concernées par cette augmentation (hormis la Martinique et la Guyane), l’Ile-de-France y contribuant pour la moitié.

Les sociétés par actions simplifiées ont la cote (60 % des créations dont 37 % sont des SAS à associé unique ou unipersonnelle) et les sociétés à responsabilité limitée ne représentent plus que 36 % des sociétés créées (48 % en 2015).

La création d’entreprise augmente dans tous les secteurs, à l’exception de celui de la construction (-1%). C’est le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques qui contribue le plus à la hausse globale (+ 14% ; plus de quatre créations sur dix concernent l’activité de conseil pour les affaires et autres conseils en gestion). Ce secteur représente 17 % de l’ensemble des créations et devient ainsi le premier secteur en nombre de créations d’entreprises devant celui du commerce. Le secteur des transports et entreposage (+25 %) et celui des activités immobilières (+18 %) connaissent une forte croissance également.

Le créateur d’entreprise individuel est un homme (six créations sur dix) de 36 ans en moyenne.

Par ailleurs, selon un sondage fait par OpinionWay, plus de 6,5 millions de Français déclarent vouloir créer ou reprendre une entreprise dans les deux prochaines années (sondage réalisé pour l’UAE avec le soutien de la Fondation Le Roch Les Mousquetaires et la participation de Sage, à l’occasion du 25e Salon des entrepreneurs qui se tiendra les 7 et 8 février 2018 à Paris). Principale motivation invoquée par les personnes sondées : pouvoir se sentir plus autonome. L’étude consacre le succès du statut d’auto/micro-entrepreneur.

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne