Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Fiscal/ Taxes diverses

Une activité de dépôt-vente constitue une activité de vente au détail soumise à la Tascom

L'activité de dépôt-vente constitue une activité de vente au détail, soumise à ce titre à la Tascom (taxe sur les surfaces commerciales), et non une prestation de services.

CE 8e-3e ch. 24-10-2018 no 419362


QUOTI-20181213-depot-vente.jpg

La taxe sur les surfaces commerciales assise sur la surface de vente des magasins de commerce de détail ne s’applique pas aux établissements dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 460 000 €.

La question inédite posée par le litige portait sur le point de savoir si, pour l’application de ce seuil, le chiffre d’affaires réalisé par une société, exerçant dans un même local, une activité d’achat-revente tant auprès des professionnels que des particuliers et une activité de dépôt-vente à destination des particuliers, devait inclure la part réalisée au titre de l’activité de dépôt-vente. La réponse dépendait de la nature de cette activité : vente au détail ou prestations de services.

Le Conseil d'Etat juge que l'activité de dépôt-vente constitue une vente au détail au sens de l’article 3 de la loi 72-657 du 13 juillet 1972, et non une prestation de services.

En effet, il relève que l’activité de dépôt-vente exercée par une société, consistant à exposer dans son magasin de commerce de détail des marchandises dont elle n’acquiert pas la propriété, mais qui lui sont remises par des particuliers lui ayant donné mandat de les vendre pour leur compte et de leur restituer le produit de cette vente minoré d’une commission rémunérant son activité d’intermédiaire, permet que soit réalisée, au sein du magasin, la vente en l’état de marchandises à des consommateurs finaux.

A noter : Le tribunal saisi sur renvoi sera sans doute conduit à se prononcer sur l’argumentation subsidiaire de la société selon laquelle seules les commissions versées par les déposants rémunérant son activité d’entremise et non les produits des ventes devraient alors être retenues pour le calcul du chiffre d’affaires. Le rapporteur public a indiqué que, dans la logique de la décision, le produit des ventes devrait être retenu.

Isabelle LARCHER

Pour en savoir plus sur la Tascom : voir Mémento Fiscal nos 75900 s.

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne

Aller plus loin


Mémento Transmission d'entreprise 2022-2023
fiscal - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Transmission d'entreprise 2022-2023

Toutes les clés pour optimiser la transmission et assurer la pérennité de l'entreprise
205,00 € TTC
Mémento Associations, fondations, congrégations et fonds de dotation 2022
fiscal - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Associations, fondations, congrégations et fonds de dotation 2022

Gérez efficacement une association
139,00 € TTC