Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Patrimoine/ Assurance vie et contrats de capitalisation

Assurance-vie : la renonciation n’est pas exclusive d’une action en responsabilité contre l’assureur

L’exercice par le souscripteur de la faculté de renonciation prorogée ne l’empêche pas de demander réparation du préjudice résultant du défaut précontractuel d’information.

Cass. 2e civ. 23-11-2017 n° 16-21.671 FS-PB


QUOTI-20180129-assurance-vie.jpg

Deux époux, se prévalant de la non-délivrance par l’assureur des informations précontractuelles à sa charge, ont exercé leur faculté de renonciation prorogée, matérialisée par la restitution des primes versées augmentées des intérêts au taux légal majoré. Ils ont ensuite assigné l’assureur en dommages-intérêts au titre d’un manquement à son obligation précontractuelle d’information, mais ont été déboutés par la cour d’appel pour qui la prorogation de la faculté de renonciation excluait toute autre sanction.

Censure de la Cour de cassation : l’exercice de la faculté de renonciation, en cas de défaut de remise des documents et informations énumérés au Code des assurances, ne fait pas obstacle à l’action en responsabilité civile contre l’assureur, fût-ce au titre du même manquement à son devoir d’information.

Pour apprécier le dommage résultant du manquement de l’assureur à son devoir précontractuel d’information, il convient de tenir compte de la restitution des sommes versées et du paiement des intérêts.

A noter : Confirmation de jurisprudence (Cass. 2e civ. 18-2-2010 n° 09-10.595 FS-D). Le manquement de l’assureur à son obligation précontractuelle d’information peut engager sa responsabilité, alors que la non-remise des documents et informations précontractuels prévus au Code des assurances proroge la faculté de renonciation ouverte au souscripteur (C. ass. art. L 132-5-2). Lorsque l’assureur a manqué aux deux obligations, les sanctions sont cumulatives. Un même défaut d’information de la part de l’assureur peut constituer un manquement à ces deux obligations distinctes.

Rémy FOSSET

Pour en savoir plus sur cette question : voir Mémento Patrimoine n° 28116

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne

Aller plus loin


Mémento Comptable 2022
patrimoine - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Comptable 2022

La réglementation comptable en un seul volume
205,00 € TTC
Mémento Sociétés civiles 2022
patrimoine - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Sociétés civiles 2022

Le mode d’emploi des SCI, SCPI, SCP, SCM, GAEC…
175,00 € TTC