Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Immobilier/ Édification de l'immeuble

Coronavirus (Covid-19) : nouvelles précisions pour des formalités d'urbanisme 

Une nouvelle ordonnance publiée le 23 avril 2020 vient (déjà !) de retoucher des textes créés par l'ordonnance du 15 avril 2020 en droit de l'urbanisme. Le point dans cet extrait d'Alertes et Conseils immobilier. 

Ordonnance 2020-460 du 22 avril 2020 portant diverses mesures prises pour faire face à l'épidémie de covid-19 (JO du 23 avril 2020) ; Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2020-460 du 22 avril 2020 portant diverses mesures prises pour faire face à l'épidémie de covid-19 (JO du 23 avril 2020) ; Ordonnance 2020-427 du 15 avril 2020 portant diverses dispositions en matière de délais pour faire face à l'épidémie de covid-19 (JO du 16 avril 2020) ; Ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et à l'adaptation des procédures pendant cette même période (JO du 26 mars 2020) ; Décret 2020-453 du 21 avril 2020 portant dérogation au principe de suspension des délais pendant la période d'urgence sanitaire liée à l'épidémie de covid-19 (JO du 22.04.2020)


QUOTI20200427UNEUrbanisme_fl58c51dc0de401a907f34e1b7edbe4e00.jpg

Pour le dispositif spécial mis en place... L'ordonnance 2020-427 du 15 avril 2020 (JO du 16 avril) a modifié certaines règles applicables à certains délais pendant la période de crise sanitaire, en créant de nouveaux textes au sein de l'ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 (JO du 26 mars) relative à la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et à l'adaptation des procédures pendant cette même période (ord. 2020-306 du 25 mars 2020, art. 12 bis à 12 quater).

Cette modification organise notamment un régime spécifique de suspension des délais pour l'instruction de certaines procédures (autorisations d'urbanisme, préemption).

Une retouche... Une ordonnance « fourre-tout » 2020-460 du 22 avril 2020, publiée le 23 avril, vient de retoucher deux textes créés par l'ordonnance 2020-427 du 15 avril 2020 (ord. 2020-306 du 25 mars 2020, art. 12 ter et 12 quater). Deux précisions sont apportées.

Première précision. L'ordonnance 2020-427 du 15 avril 2020 a permis, rappelons-le, que les délais d'instruction des autorisations d'urbanisme reprennent leur cours dès la cessation de l'état d'urgence sanitaire, et non un mois plus tard comme initialement prévu. L'article 12 ter de l'ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 précise ainsi, désormais, que les « délais d'instruction des demandes d'autorisation et de certificats d'urbanisme et des déclarations préalables (...) ainsi que les procédures de récolement (...), qui n'ont pas expiré avant le 12 mars 2020 sont, à cette date, suspendus. Ils reprennent leur cours à compter de la cessation de l'état d'urgence sanitaire (...)».

Pour les pouvoirs publics, la suspension des délais pour une période plus brève devait s'accompagner de la possibilité, pour les pouvoirs publics, de fixer par décret la reprise du cours des délais, dans les conditions fixées par l'article 9 de l'ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020. Ce texte précise qu'un décret peut déterminer des catégories d'actes, de procédures et d'obligations pour lesquels le cours des délais reprend, pour des motifs de protection des intérêts fondamentaux de la Nation, de sécurité, de protection de la santé, de la salubrité publique, ou encore de la protection de l'environnement, notamment. Pour les mêmes motifs, un décret peut, pour un acte, une procédure ou une obligation, fixer une date de reprise du délai, à condition d'en informer les personnes concernées. C'est ainsi que, par exemple, un décret 2020-453 du 21 avril 2020 (JO du 22 avril) a instauré des dérogations au principe de suspension des délais pendant la période d'urgence sanitaire, dans toute une série de domaines, par exemple en matière d'installation d'assainissement non collectif.

L'article 12 ter de l'ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 a donc été modifié pour prévoir ainsi, en pratique, qu'un décret pourrait désormais prévoir, pour les mêmes motifs, une reprise des délais d'instruction des demandes d'autorisation et de certificats d'urbanisme (ord. 2020-306 art. 12 ter).

L'ordonnance 2020-460 du 22 avril 2020 a instauré la même faculté pour les délais relatifs aux procédures de préemption (ord. 2020-306  art. 12 quater ).

Seconde précision. L'ordonnance 2020-460 du 22 avril 2020 a par ailleurs précisé que les dispositions de l'article 12 ter de l'ordonnance du 25 mars 2020 s'appliquent désormais, également, aux demandes d'autorisation de division  ainsi qu'aux demandes d'autorisation d'ouverture, de réouverture, d'occupation et de travaux concernant des établissements recevant du public (ERP) et des immeubles de moyenne hauteur (IMH) ou de grande hauteur (IGH), lorsque ces opérations ou travaux ne requièrent pas d'autorisation d'urbanisme.

Ainsi, les délais d'instruction des autorisations de travaux et des autorisations d'ouverture et d'occupation, sanctionnant les règles de sécurité incendie et d'accessibilité des établissements recevant du public (ERP) et des immeubles de grande hauteur (catégories IMH/IGH), ainsi que les délais d'instruction des autorisations de division d'immeubles, reprendront leur cours dès la cessation de l'état d'urgence sanitaire et non un mois plus tard.

Selon le rapport de présentation de l'ordonnance du 22 avril 2020, l'objectif « est de relancer aussi rapidement que possible, une fois passée la période de crise sanitaire, de nombreux travaux dans les ERP et IGH réalisés par les artisans et PME du bâtiment, notamment les réaménagements de commerces qui devront faire des travaux d'adaptation au Covid-19 à la sortie du confinement ».

Rappelons que la date de la cessation de l'état d'urgence sanitaire est pour l'heure fixée au 24 mai 2020. 

Cette date est susceptible d'évoluer, compte tenu de la décision prise de fixer la date dite de « fin de confinement » au 11 mai 2020, en principe.

Pour en savoir plus sur les conséquences du Coronavirus pour les entreprises et leurs salariés, les questions qu'elles posent et les réponses à y apporter : retrouvez notre Dossier spécial Coronavirus (Covid-19) alimenté en temps réel.



[Information Covid-19] Suivez l'actualité et adoptez au plus vite les mesures adaptées à votre entreprise avec Navis :

Vous êtes abonné ? Accédez à Navis à distance depuis votre domicile*

Pas encore abonné ? Nous vous offrons un accès temporaire au fonds documentaire Navis pendant 30 jours pour vous permettre de travailler à distance

* Si vous rencontrez le moindre problème de connexion à votre Navis, contactez notre Service Relations Clients au 01 41 05 22 22 ou notre Hotline Technique au 01 41 05 77 00, du lundi au jeudi, de 9h à 18h.

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne