Votre métier
icone de recherche
icone de recherche
logo
Accueil/ Actualités - La Quotidienne/ Fiscal/ Conventions internationales

Les pensions versées par un non-résident à son ex-conjoint ne sont pas déductibles

Un non-résident ne peut pas déduire la pension alimentaire versée à son ex-conjoint ni bénéficier de la réduction d’impôt au titre de la prestation compensatoire, ces avantages fiscaux étant réservés aux personnes fiscalement domiciliées en France.

CAA Versailles 6-6-2017 n° 16VE00653


QUOTI-20171027-UNE-fiscal.jpg

Un français habitant au Maroc demande en justice que soient prises en compte, pour le calcul de son impôt sur le revenu payé en France, la pension alimentaire et la prestation compensatoire versées à son ex-conjoint.

Refus de la cour administrative d'appel de Versailles, qui juge que ces avantages fiscaux - déduction de la pension alimentaire et réduction d’impôt au titre de la prestation compensatoire - sont réservés aux personnes imposables en France sur l’ensemble de leurs revenusen application desarticles 164 A et 199 octodecies du CGI.

Or, si l'intéressé avait le centre de ses activités économiques en France au sens de l’article 4 B du CGI, il avait son foyer d’habitation permanent au Maroc au sens de l’article 4, 2 de la convention franco-marocaine. Devant être considéré comme fiscalement domicilié au Maroc il n'était donc passible en France de l'impôt sur le revenu que sur ses seuls revenus français et non sur l'ensemble de ses revenus.

A noter : La convention fiscale franco-marocaine définit le domicile fiscal en fonction des seuls critères conventionnels sans se référer à la législation interne des Etats contractants. Par suite, le fait qu'une personne physique soit ou non considérée comme ayant son domicile fiscal en France au sens de l'article 4 B du CGI est indifférent pour la détermination de son domicile au sens de cette convention. Aux termes de l'article 2 de celle-ci « une personne physique est domiciliée dans l'Etat où elle a son foyer permanent d'habitation ».

Cette décision est dans la ligne de la jurisprudence du Conseil d’Etat rendue pour l'application de la convention franco-belge (CE 8-7-2002 n° 225159). Elle fait primer la convention fiscale sur le droit interne, l’article 199 octodecies du CGI visant expressément les « versements … qui proviennent de personnes domiciliées en France au sens de l’article 4 B ».

Marie-Béatrice CHICHA

Pour en savoir plus sur la déduction des pensions alimentaires et la réduction d'impôt pour prestation compensatoire : voir Mémento Fiscal nos 1200 s. et 3335

© Editions Francis Lefebvre - La Quotidienne

Aller plus loin


Mémento Transmission d'entreprise 2022-2023
fiscal - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Transmission d'entreprise 2022-2023

Toutes les clés pour optimiser la transmission et assurer la pérennité de l'entreprise
195,00 € TTC
Mémento Associations, fondations, congrégations et fonds de dotation 2022
fiscal - Mémentos, Ouvrages et Revues

Mémento Associations, fondations, congrégations et fonds de dotation 2022

Gérez efficacement une association
139,00 € TTC